Des quatre années de guerre

Extraits de l’article publié le 10 juillet par Martin Geddes sous le titre « WWG1WGA: Four Years Of War ».

Traduit de l’anglais par Stanislas Berton

[…]

En relisant l’article original [NdT: il s’agit de l’article WWG1WGA: The Greatest Communications Event In History écrit par Martin Geddes en 2018 et republié le 7 juillet 2022 ], je suis frappé par sa « naïve lucidité». Durant de nombreuses années, j’avais travaillé dur pour me former une image juste de ce qui se passait dans le monde et j’avais bûché pendant plusieurs jours afin de produire un texte aussi clair et percutant que possible. Le résultat est satisfaisant et constitue un bon résumé de ma vision du monde à ce moment précis, notamment le fait que la Deuxième Révolution Américaine était en train d’avoir lieu.

Je reviendrai par la suite sur la vision d’ensemble des événements mais avec le bénéfice de quatre années de recul, j’ai beaucoup appris. Bien que l’article original mentionne le trafic d’êtres humains, je n’avais pas encore saisi l’ampleur du phénomène où à quel point il joue un rôle crucial dans les opérations de nos classes dirigeantes. Ce sujet être devrait se trouver au cœur des analyses géopolitiques, ne serait-ce que dans le cadre des réseaux de chantage à la Jeffrey Epstein.

La question du trafic d’êtres humains dépasse largement celle du travail forcé ou des esclaves sexuels, elle recouvre également le trafic d’organes et leur collecte ainsi que les êtres humains utilisés comme nourriture ou sujets d’expérience. Mais la véritable pièce du puzzle qui me manquait était que ce phénomène ne concernait pas seulement une minorité de malheureuses victimes, même si celles-ci se comptaient en millions. La vérité est que tous les habitants du monde industrialisé, sont d’une manière ou d’une autre, victimes de cette traite.

Le trafic d’êtres humains est le cœur du problème

C’est une erreur d’analyse que de considérer les systèmes au sein desquels nous vivons comme étant victimes de “corruption”. J’ai fini par comprendre qu’ils n’étaient pas corrompus ; ils ont été conçus pour fonctionner de cette façon. Votre bien-être et vos intérêts ne sont à aucun moment pris en compte ; toute apparence du contraire n’est qu’un accident, une façade, un effet secondaire ou une erreur. Ce système total d’asservissement et d’esclavage humain inclut (mais n’est pas limité à) :

  • Le système juridique qui vous prive illégalement de vos droits naturels pour vous transformer de façon insidieuse en marchandises via le droit maritime ou commercial ;
  • Le gouvernement qui, en tant qu’entité privatisée et « élue » (par des élections truquées), organise un racket via l’impôt et met en place des « politiques » qui sont défendues par une « police » (et non des forces de l’ordre) sans aucun accord de notre part. Tout cela repose sur l’apparence d’un pouvoir maintenu par l’intimidation de ses victimes et l’enrichissement de ses bénéficiaires ;
  • La santé qui empoisonne volontairement les enfants avec des « vaccins » ne possédant aucun bénéfice avéré (et qui n’offrent pas de protection collective) afin de générer des revenus récurrents grâce aux traitements des maladies chroniques et de permettre, grâce à la surveillance des « corps connectés », le vol d’organes sur demande. Le meurtre récent des patients avec des médicaments ou la ventilation vous dit tout ce que vous avez besoin de savoir à ce sujet [NdT : Martin Geddes fait ici référence à l’administration du Rivotril dans les maisons de retraite et de la mise sous respirateur des patients Covid en 2020] ;
  • Le commerce de détail et la logistique qui servent de façade pour dissimuler le transport et la contrebande d’êtres humains ;
  • La finance qui vous dépouille du fruit de votre travail grâce à la gestion contrôlée des expansions, des dépressions, des faillites, de l’usure et de la monnaie fiduciaire inflationniste, tout en blanchissant les profits dans un petit nombre de centres financiers ;
  • Les médias et l’industrie du divertissement qui conditionnent le public pour lui faire accepter sa maltraitance, aimer ses bourreaux et rejeter toute personne qui dénonce cette opération de crime organisé comme un « complotiste » ;
  • L’éducation et le monde universitaire qui sont avant tout financés par le complexe militaro-industriel pour répondre à ses besoins et se comportent comme les gardiens du savoir « officiel », agissant de facto comme une police de la pensée totalitaire chargée d’endoctriner la prochaine génération ;
  • Les grandes entreprises technologiques (GAFA) qui sont la façade d’opérations de surveillance, de ciblage et d’ingénierie sociale gérée par des intelligences artificielles ;
  • L’énergie qui nous maintient volontairement dépendants de ressources fossiles présentées comme rares plutôt que d’utiliser des technologies déjà utilisées par l’armée ou ayant été censurées par la mafia au pouvoir [NdT : Sur ce point, lire par exemple, cet article sur la théorie de l’origine abiotique du pétrole] ;
  • L’eau et la nourriture qui ont été empoisonnés et dénaturés pour nous rendre faibles et plus facilement contrôlables, pour mieux nous vendre ensuite des médicaments conçus pour traiter le problème ;
  • L’armée qui a déployé tout un ensemble « d’armes silencieuses pour des guerres de l’ombre » contre les populations civiles pour mieux les contrôler, ainsi que les services de renseignement qui se maintiennent génération après génération au-dessus des lois.

Une infrastructure considérable vient soutenir toute cette horreur avec des preuves manifestes d’un réseau global de tunnels et de bases militaires pour déplacer les ressources, tandis que les porte-containers sont utilisés pour les mouvements à la surface. Des réseaux locaux de distribution font transiter les enfants destinés à être violés ou sacrifiés et certains éléments pointent vers un immonde « recyclage » des cadavres humains. Nous ne vivons pas dans la société que l’on nous a vendue. C’est moche.

Cette situation n’a pas surgi du jour au lendemain mais constitue le résultat de plusieurs centaines d’années d’accumulation graduelle d’un pouvoir occulte par la subversion, l’infiltration et la ruse. C’est pour cela que les Églises, qui sont censées être les gardiennes de la conscience, sont impitoyablement attaquées. Le vrai défi consiste à comprendre comment tous ces dispositifs sont connectés pour former un seul système de pouvoir. Il ne s’agit pas tant d’un « complot » que du cancer de la culture criminelle de divers réseaux parasites agissant de concert.

Un tel cauchemar ne peut pas être démantelé en quelques mois, ni même en quelques années. En effet, vous ne pouvez pas mettre une population face à la réalité des sacrifices rituels sataniques quand la plupart des gens ne sont pas prêts à accepter que leurs élections ont été truquées pendant des années et que les médias de masse sont une opération de propagande contrôlée. Les gens deviendraient complètement fous et la société s’effondrerait. Le remède ne peut pas être pire que le mal.

Tout faire selon les règles

Par nécessité, la vérité doit être plus étrange que la fiction : pour que « ça passe », les corrompus ont besoin que vous pensiez que le réel est inconcevable. Si vous m’aviez dit il y a quelques années que nous étions confrontés à des guerres dynastiques perpétrées par des transhumanistes obsédés par la généalogie et la numérologie, je vous aurai suggéré d’arrêter de prendre vos cachets et de les remplacer par des substances psychédéliques moins néfastes. Et pourtant, les choses sont ce qu’elles sont et, si vous acceptez de creuser, il existe des preuves solides venant étayer cette affirmation.

Ces dernières années ont donné aux plus courageux d’entre nous la possibilité de pénétrer dans l’espace mental des occultistes. Ce n’est pas mon domaine d’expertise et je me considère comme un novice en la matière. Le point le plus important à retenir est qu’il existe tout un langage secret utilisé au vu de tous et qui permet aux gens au pouvoir de communiquer entre eux. Vous pouvez par exemple voter une loi de financement et y inclure un montant qui possède une signification au-delà de sa valeur en euros ou en dollars. La date d’un attentat sous faux-pavillon correspond à la « signature de l’artiste ».

[…]

Peu importe si vous acceptez cela ou non, la réalité n’est pas un concours de popularité. A mon sens, la leçon la plus importante est que l’ésotérisme joue un rôle très important et sous-estimé dans la structure de notre société et qu’à dessein, cela n’est pas enseigné à l’école ! L’idée même que votre grande école ait pu vous donner les outils nécessaires pour identifier ce pouvoir occulte est tout simplement ridicule ; nos dirigeants se frottent les mains s’ils ont réussi à faire de vous un technocrate orgueilleux et arrogant (et je suis bien placé pour le savoir…)

Q, anons, and QAnon — une guerre de terminologie

En passant, cela vaut la peine de dire quelques mots à ce sujet, étant donné que l’article parle du « phénomène QAnon » ainsi que de « l’opération QAnon ». Il y  a là une erreur subtile mais importante. Au moment où j’ai écrit cet article [NdT : en 2018], le hashtag « Qanon » était utilisé pour identifier les échanges concernant les Q drops sur les réseaux sociaux. Depuis, le terme a fait l’objet d’un « piratage sémantique » par les médias afin de nuire à Q et aux anons. 

Selon moi, Q représente un contre-récit cohérent et structuré en opposition à la « version officielle ». Q se trouve dans le « brouillard » d’une guerre de l’information et doit être obtus car il est utilisé pour contourner les lois sur les communications directes avec le public [NdT : d’informations classées secret défense]. Les Q drops constituent une réalité objective même si tout est fait pour dissuader le public d’aller voir par lui-même de quoi il en retourne. (Indice : il s’agit d’une forme de contrôle mental et si vous n’êtes pas prêt à prendre en compte des données qui vont à l’encontre de vos croyances actuelles, il est possible que vous soyez dans une secte).

Le terme « Anon » recouvre un large spectre d’esprits libres avec une grande diversité d’opinions au sujet des messages de Q et engagés dans la collecte de renseignement en sources ouvertes. Ils ne forment pas un « esprit de ruche » et il n’est pas possible d’attribuer à l’ensemble du groupe une croyance définie. Des gens raisonnables peuvent avoir et ont des opinions différents sur les messages de Q, leurs objectifs, leur intégrité morale, leur sens, leur effet opérationnel et bien plus encore. (Indice : si l’esprit critique et la différence d’opinion ne sont pas tolérés, il est possible que vous soyez dans une secte.)

Le terme « Qanon » a été utilisé par les médias pour reprendre certaines idées de certains anons et de les associer aux messages de Q comme s’il s’agissait de la seule et unique interprétation de tous les anons. Une source inépuisable d’énergie négative est mobilisée contre ce terme, très négativement connoté socialement. La conséquence est que les gens « respectables » refusent d’aller prendre connaissance des données de Q (un processus qui s’appelle « la science » ) car cela les met mal à l’aise. (Indice : si la méthode scientifique vous met mal à l’aise, il est possible que vous soyez dans une secte.)

 […]

[NdT: Pour plus d’informations sur l’opération Q, nous invitons le lecteur à consulter notre propre article consacré à ce sujet intitulé « De la guerre de l’information » dont une version augmentée figure dans “l’Homme et la Cité – Volume II]

Un processus où tout est question de timing

Pour moi, la partie la plus pénible de cet article de 2018 est sa conclusion où je prédis que tout sera terminé d’ici la fin de l’année. Tel que je le comprends, il s’agit là d’une bonne leçon : à la guerre vous ne révélez jamais votre plan à l’ennemi. En plus, nous aurions été déprimés d’apprendre que allions faire face à un génocide génétique, idem pour le coup de filet de l’élection truquée de 2020. Il fallait que les choses se passent ainsi…

Je comprends désormais que nous sommes confrontés à un processus beaucoup plus long de déconstruction de ces systèmes corrompus de pouvoir. Ils rouillent avant de s’effondrer et le moment de l’effondrement final ne peut pas être prévu à l’avance. Aujourd’hui encore, les messages de Q peuvent être utilisés de façon précise pour comprendre les évènements actuels et se trouvent tout le temps mentionnés de façon indirecte dans les communications officielles, d’une manière qui ne peut pas, d’un point de vue logique, être ignorée. Il s’agit d’une véritable opération du renseignement militaire. Les messages de Q nous donnent confiance en l’existence d’un plan et dans le fait que nous nous trouvons (relativement) en sécurité.

Se tromper sur le timing plutôt que sur la direction générale est préférable à l’inverse. Prendre conscience que des pans entiers de tout ce que vous considériez comme réel sont en vérité une escroquerie, une illusion ou une tromperie est un processus éprouvant. Je n’envie pas ceux qui vont devoir en passer par là en l’espace de quelques jours/mois à l’occasion d’un brutal « retour au réel », et pourtant, ce moment approche. Dans tous les cas, l’effondrement des taux de natalité et l’explosion de la mortalité des « piqués » nous y conduira bientôt. Les choses sont telles qu’elles doivent être et tout se déroule selon le plan de Dieu.

Comme l’écrivait Bill Cooper, l’auteur de visionnaire de Behold A Pale Horse, une fois que vous avez la vision d’ensemble, il est très difficile d’interagir avec votre ancienne société. De votre point de vue, les adultes sont comme des grands enfants, s’accrochant désespérément  à leurs illusions et à peine capables de gérer leurs émotions et leurs comportements. Leurs préoccupations et leur monde sont détachés du vôtre, car ils sont associés au système de contrôle des esclaves mentaux et aux récompenses qu’ils reçoivent pour avoir été bien obéissants.

Nous avons besoin d’un plus large champ du débat

S’il y a une chose que j’ai apprise au cours des quatre dernières années, c’est de devenir « consciemment incompétent » sur ce conflit dans son ensemble. Je comprends désormais que nous sommes engagés dans une guerre au long cours pour l’âme de l’humanité et que celle-ci a des origines et une complexité qu’il est très difficile pour un être humain de comprendre ou de saisir. C’est une guerre de la physique quantique, une guerre génétique, une guerre des temporalités, une guerre nanotechnologique, une guerre des consciences, une guerre de l’espace, une guerre souterraine, une guerre cognitive et bien plus encore.

Je n’écris pas sur des sujets que je ne maîtrise pas mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas importants. Des choses que j’aurai simplement écartées d’un revers de main par le passé, comme la possession des humains par des démons, me semble désormais plausible compte tenu de ce que je sais de la nature non-locale de la conscience [NdT: la possession démoniaque est une réalité reconnue par l’Église catholique qui forme des prêtres exorcistes capables d’intervenir dans de tels cas qui demeurent néanmoins relativement rares]. Notre science a été mutilée au point d’être devenue une parodie comique de la vérité (la crise de la non-réplication est un symptôme). Notre histoire a été modifiée de façon spectaculaire: par exemple, j’ai un ami qui possède un globe terrestre du XIXe siècle sur lequel figure le Tartare mais ce dernier a mystérieusement disparu de toutes les archives officielles. [NdT : le même phénomène a eu lieu dans le cas de l’empire des Khazars qui recouvrait une partie de l’actuelle Ukraine.]

Qu’il s’agisse d’anciennes civilisations, de catastrophes périodiques, de « remises à zéro », d’astrothéologie, des questions extra-terrestres, des continents cachés ou du multivers, je me retrouve renvoyé à ma propre ignorance. En tant que spécialiste de la synthèse, j’ai besoin désormais d’une période durant laquelle je vais pouvoir « restocker » et étudier dans le calme mais je ne m’attends pas à ce que les événements m’offrent un tel luxe. 

Aller de l’avant et plein d’allant

Pour ce que j’en sais, le barrage des Trois Gorges pourrait s’effondrer demain, le feu du ciel pourrait s’abattre sur les monuments sataniques de la planète mardi, la bourse pourrait être en chute libre d’ici mercredi et JFK Jr de retour dans la sphère publique d’ici la fin de la semaine prochaine. J’ai appris à éviter les prédictions, à l’exception des tendances générales, notamment celles avec des dates précises, car elles finissent toujours par vous mettre dans l’embarras.

Tout ce que je peux dire c’est que les dates des messages de 2018 se trouvent, de façon assez suspecte, bien alignées sur celles de 2022 dans le cadre d’un « intervalle de quatre ans ». La justice arrive et elle sera publique. La fraude électorale s’est vraiment produite, des arrestations ont déjà eu lieu, et elle aura donc des conséquences. Le « Bidan show » est bidon, c’est un coup de filet et une opération pour détruire pour toujours le parti démocrate. Le trafic d’êtres humains a été révélé au grand jour et son démantèlement est en cours à l’échelle mondiale. Hollywood, sous la forme que nous l’avons connu, n’existe plus. Les crimes de Big Tech sont en train de remonter à la surface. Nous avons exactement progressé dans la direction attendue.

En tant que l’un des plus célèbres commentateurs de Q, ma position est pour le moins étrange. Tous les jetons sont sur la table : si j’avais vu juste dans mon essai de 2018, même si le timing n’était pas bon, alors la partie est terminée pour l’élite progressiste actuelle et les anons représentent désormais la véritable élite intellectuelle et spirituelle. L’intelligentsia en place a été complètement bernée par la propagande et par la chambre d’écho générée par l’ingénierie sociale jusqu’à accepter les horreurs de la pire espèce : pédophilie, meurtre de masse, mutilation génétique des enfants.

Si je me suis complètement planté, je resterai dans l’histoire comme le cas tragique d’un échec individuel. Et ce n’est pas grave ! Il n’y a aucune honte à tenter sa chance et à chercher ensuite à corriger le tir. En effet, étant moi-même un être humain faillible et déchu, je ne me sens pas particulièrement qualifié pour juger les gens ou les prendre de haut. Ce jeu ne comporte pas de « gagnants », si ce n’est la certitude collective d’avoir fait tout ce qui était en notre pouvoir pour protéger les innocents du mal.

Pour moi, le plus grand changement aura été le passage d’une bataille intellectuelle pour la suprématie à un combat spirituel pour le salut. Tant que vous n’avez pas compris le péché d’orgueil, la nécessité de l’humilité et l’adversaire auquel nous faisons face, vous faites partie du problème. Peu importe si vous avez eu « raison » ou que vous avez « aidé », vous ne pouvez pas réussir si vous enfoncez votre prochain d’une manière ou d’une autre. Il ne peut pas y avoir de paix si vous êtes en compétition avec la réalité ou avec les autres.

Dans une guerre spirituelle, le combat est mené par une surveillance constante des forces du mal qui cherchent à faire des plus jeunes leurs victimes. Par conséquent, cette guerre n’est jamais terminée. La ruse et « diviser pour mieux régner » sont les méthodes de l’ennemi. L’unité, la compassion, la compréhension, le pardon et l’amour sont les seuls moyens de sortir de ce conflit. Si l’on se souvient de moi comme quelqu’un qui aura eu « prématurément raison » alors j’aurai échoué ; je préfère que l’on se souvienne de la façon dont j’ai traité ce qui était « ostensiblement maléfique » au moment où la douloureuse vérité est apparue.

Note du traducteur:

Totalement inconnu en France, Martin Geddes, auteur de plusieurs livres, de dizaines d’essais et d’un travail colossal de réinformation sur les réseaux sociaux, est un des acteurs majeurs du Grand Réveil et l’un de ses plus grands intellectuels. C’est pour moi un honneur et une fierté d’avoir introduit son travail en France et de proposer des traductions françaises de ses textes sur mon site. Tous les écrits de Martin Geddes, libres de droits et en accès libre, peuvent être consultés ici.

Pour aller plus loin:

De la guerre de l’information (mon analyse de l’opération Q, faussement appelée « QAnon » par les médias de masse)

Du déni des complots

Q drops (nous recommandons aux lecteurs de se concentrer sur les posts 1à 471 et d’ignorer ceux postés en 2022)

Traductions des textes de Martin Geddes :

Des bonnes questions

Dépasser Babylone

De la méta-arnaque

Des blessures des guerres de l’information

Du coup d’état numérique

Leave a Reply