Du coup d’état numérique

Article publié en novembre 2020 par Martin Geddes via sa newsletter sous le titre « The Digital Coup and the Great Exposure »

Traduit de l’anglais par Stanislas Berton

“Cet article ne vous est pas destiné. Non vraiment. En fait, tous ceux qui sont abonnés à ma newsletter n’ont pas besoin de le lire. Et ceux qui ont besoin de le lire ne le liront pas.

Pas encore.

Mais bientôt, ils le liront. Encore et encore.

Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Au cours des semaines à venir, la terrible vérité sur les élections américaines et la tentative de vol de la présidence au peuple va devenir impossible à ignorer. Le directeur national du renseignement est mandaté pour donner son évaluation sur l’intégrité de l’élection sous 45 jours, la date limite étant le 18 décembre. Pendant ce temps d’autres évènements et procès avancent en parallèle.

Nous sommes déjà en train d’assister à la montée en puissance vers la révélation de la fraude et de l’ingérence étrangère avant le vote du 14 décembre du collège électoral.

Toute l’élection est viciée par la fraude et cela annule la candidature de Biden ; l’ingérence étrangère en fait une question de justice militaire. Vous allez assister à la révélation d’une trahison massive et un très grand nombre de gens vont être amenés devant les tribunaux. Ceci n’était pas vraiment une élection, c’était un coup de filet du renseignement militaire contre une « élite » corrompue. Il y a des raisons objectives de croire que cette élection n’a pas été légitimement gagnée par Biden.

  • Le candidat : Joe Biden avait déjà représenté la présidence, avait menti à propos de son passé et s’était lui-même déclaré  incapable d’assumer ce rôle sur une chaine nationale. Dépourvu de charisme, sans aucune réussite majeure à son bilan et très enclin à tripoter les enfants en public, des qualités qui ne vous rendent pas sympathique aux yeux des masses, il flottait autour de lui un parfum de corruption lié à la Chine et à l’Ukraine.
  • Le parti : le parti démocrate s’était aliéné de larges pans de sa base électorale en soutenant émeutes violentes, via Black Lives Matter and les Antifas,  dans les villes sous son contrôle avec le soutien tacite de ses chefs locaux. Les tentatives ratées de renverser Donald Trump (le pétard mouillé de la « collusion avec la Russie » et l’échec de la tentative de destitution) avait porté atteinte à sa réputation sur le plan politique.
  • La campagne : Donald Trump avait régulièrement rempli des stades et suscité un véritable engouement auprès de ses supporters lors de ses discours alors que Joe Biden était de façon évidente incapable de rassembler des foules. Il cessa pratiquement de faire campagne lors des dix derniers jours précédant l’élection et dans ses discours, il se montra peu énergique et guère capable d’articuler ses pensées.
  • Le processus : les machines à vote de l’entreprise Dominion n’étaient pas contrôlées par les Américains et leurs propres manuels et procédés ont mis en évidence un faible niveau de sécurité ainsi que la capacité à manuellement manipuler le résultat du vote. L’arrêt synchronisé du décompte dans les états clés et la « découverte » soudaine d’un grand nombre de votes pour Biden donnait automatiquement des raisons de s’inquiéter. Plus de votes furent comptés que les machines n’étaient capables d’en traiter durant ce laps de temps.
  • Le résultat: le résultat comporte des anomalies absolument effarantes : le petit nombre de comtés remportés, la répartition géographique bizarre des villes gagnées, l’ampleur sans précédent du vote Biden, surtout comparé à Obama, la « défaite » de Trump malgré l’augmentation de son total de voix, le caractère improbable du vote des militaires pour Biden, la contradiction entre la Présidence (démocrate) et le vote de la Chambre (tous les Républicains en poste ont gardé leur siège).
  • L’enquête : nous voyons déjà un grand nombre de déclarations sous serments qui prouvent la fraude, des preuves vidéos d’un grand nombre de bulletins mal comptés ou détruits, des irrégularités dans le processus législatif légal et l’incapacité manifeste de satisfaire des critères statistiques de légitimité (par ex la Loi de Benford)
  • La justice : le président Trump avait promulgué un décret présidentiel spécifique en prévision de cette élection et de la nécessité de révéler toute la corruption dans le système de justice civile ainsi que l’illégitimité d’un grand nombre d’élections passées aux États-Unis et dans le monde. Pour ceux qui ont des yeux pour voir, toutes les preuves sont là d’un processus parfaitement géré et prévu de longue date. Cela inclut l’extension des moyens d’administrer la peine de mort pour trahison.

L’inévitable réalité qui apparaît est celle d’un coup d’état numérique.

Les agences de renseignement renégates aux États-Unis et ailleurs avaient la boîte à outils parfaite pour les « révolutions de couleur ». Cela incluait le piratage sophistiqué des élections pour obtenir le résultat désiré de façon très plausible. Le système Dominion n’était pas un logiciel pour compter les votes mais conçu, à dessein, pour truquer les élections.

Ces outils ont été utilisés contre la population américaine, ce qui constitue un acte de guerre illégal. Il existe des preuves de l’implication de la Chine et de l’Iran, d’autres  grandes puissances pourraient être impliqués, y compris de soi-disant alliés, si nous devons en juger par le précédent du Russiagate. Le raz de marée en faveur de Trump fut tellement énorme qu’il fit exploser les compteurs des systèmes de trucage incapables de le gérer, ce qui entraîna, en mode panique, le bourrage des urnes et des niveaux extrêmes et évidents de modifications numériques du total des votes.

° ° °

Je suis plusieurs groupes de discussion et des groupes WhatsApp dans le monde de la tech.

Dans ces groupes, les soutiens de Biden dominent de façon écrasante. A l’heure actuelle, ils vivent dans une bulle déconnectée des événements passés et présents. Cette bulle est sur le point d’éclater. Un grand nombre de leurs idoles politiques vont être exécutées pour trahison ou finir leur vie en prison pour sédition. Il y a de a sagesse dans cette maxime qui nous avertit du danger de vénérer des idoles.

A tous mes collègues du monde de la tech, vous devez comprendre que les médias de masse sont sous contrôle, vous manipulent et mettent délibérément en avant un récit fictif pour couvrir leur propre criminalité. Ils affirment qu’il n’y a « pas de preuve de trucage » que les affirmations sont « sans fondement » alors que des preuves solides sont en train de s’accumuler devant les tribunaux et sont produites par des analystes du renseignement open-source. Il y a des districts avec plus de votes que d’électeurs et pourtant vous continuez à croire les mensonges manifestes qui sortent de votre télévision.

Vous vous êtes fait rouler dans la farine par un système d’ingénierie sociale qui a été établi secrètement, principalement après le coup d’état de fait suite à l’assassinat du Président Kennedy et la prise de pouvoir permanente d’un gouvernement criminel parallèle.

Aujourd’hui, les électeurs de Biden célèbrent son statut de « Président-Elu » décerné par les médias (indice : les médias ne jouent aucun rôle constitutionnel lors des élections) ; le financement de sa transition (indice : encore un coup de filet) ; et le départ imminent de Trump de la Maison Blanche (indice : il a prévu cette opération de longue date et il n’est pas prêt de quitter son poste). Mes anciens associés de l’industrie de la tech vivent dans une véritable réalité parallèle.

Il est absolument impossible que l’armée américaine ait consacré des années à se préparer à cet événement majeur, y compris porter Trump à la Présidence, pour simplement voir des agents du parti communiste chinois (re)prendre contrôle des États-Unis d’Amérique. Cela n’aura tout simplement pas lieu. Ces réjouissances seront de courte durée et l’ « effet boomerang » de ce gigantesque coup de filet ne pourra être ni nié, ni évité.

° ° °

Si vous avez voté pour Joe Biden et que vous êtes en train de chercher à comprendre pourquoi tout est en train de s’effondrer autour de vous à grande vitesse, voilà où vous avez fait fausse route.

Premièrement, vous avez exclu de vos sources d’information toutes les voix dissidentes et les médias concurrents. Vous vous êtes immergé dans une culture narcissique d’autocongratulation fondée sur un sens présumé de supériorité reposant lui-même sur votre ego gonflé par votre réussite intellectuelle. A l’heure où vous lirez ces lignes, vous assisterez à l’effondrement total et complet de votre système de valeurs, votre orgueil brisé par la chute. Vous avez chassé la seule diversité qui compte, celle de l’opinion et de la compréhension sociale. Vous avez été intolérant envers la dissension et tolérant envers la censure. Cela restera comme une tache sur votre conscience et votre réputation jusqu’à ce que vous respectiez ceux qui ont dénoncé publiquement ces activités criminelles.

Deuxièmement, vous avez échoué à comprendre la nature de la propagande et pourquoi les gens qui s’appuient sur leur intellect sont les PLUS susceptibles et non les MOINS d’y succomber. Vous avez BESOIN de la propagande pour avoir un point de vue socialement acceptable sur chaque sujet ; personne n’a le temps de devenir un spécialiste du climat, un expert en vaccination, un commissaire aux comptes et prendre le temps d’étudier à fond chaque sujet controversé. Vous avez considéré les médias comme des sources indépendantes alors qu’elles parlaient toutes avec la même (fausse) voix. Vous êtes la victime d’une propagande insidieuse et par certains égards d’une forme de contrôle mental.

Troisièmement, vous avez abandonné toute objectivité rationnelle empirique. Vous êtes parti du principe que le consensus (local et social) était rationnel et que toute déviation de ce consensus était une folie, voire une dérive sectaire. Vous vous êtes moqués et avez même ridiculisés ceux qui regardent les données, TOUTES LES DONNEES, et qui ensuite forment leur opinion APRES avoir vu où ces données les ont conduit et non en fonction de ce qui est admis ou acceptable. Cette méthode est la base de toute véritable science et demande l’humilité de reconnaître que tout progrès est obtenu en admettant ses erreurs et en revenant sur les croyances erronées.  

° ° °

Dans ce cas précis, j’ai regardé TOUTES les données et j’ai changé mon opinion en conséquence. Vous ne l’avez pas fait et vous en êtes resté au même point. Voilà pourquoi vous avez échoué à passer ce test de raison et de bon sens. Il est nécessaire de vous mettre face à un tel échec car vos croyances erronées font de vous un danger public car elles permettent au mal de se perpétuer. Le « raccourci » que les médias (et le monde universitaire) vous ont offert vous a conduit dans un labyrinthe de mensonges conçus par les agents d’une classe dirigeante criminelle. Et c’est volontairement que vous avez gobé leurs mensonges.

Il était autrefois facile pour vous de trouver une justification à vos croyances, n’importe quelle opinion médiatique faisait l’affaire pour réfuter la donnée qui vous était présentée. Une attitude méprisante et condescendante vous permettait de rejeter des inquiétudes légitimes comme des marques d’ « extrémisme » ou de « théorie du complot ».A l’heure où vous lirez ces lignes, tout cela sera terminé. Disparu. Fini.

Ce n’est pas votre faute si vous avez été attaqué par une impitoyable mafia transnationale utilisant la psychologie et les médias de masse comme des armes de destruction massives.

Que d’autres personnes aient eu une autre expérience de la vie ou des traits de caractère innés leur ayant permis de remettre en cause le « récit officiel » plus rapidement ne les rend pas plus vertueuses que vous. Vous n’êtes pas mon ennemi et je ne suis pas le vôtre. Notre tâche est de nous retrouver, dans le respect et la responsabilité afin que nous puissions retrouver un but commun et réparer ce qui a été détruit.

Si vous faites partie de ceux qui ont été déçus par ces grandes illusions qui vous ont été vendues, vous découvrirez que ceux dont vous vous êtes moqués seront probablement prêts à vous accueillir à bras ouverts.  La condition préalable est que vous respectiez l’égalité devant la loi et cessiez de vous mettre sur un piédestal du haut duquel vous avez l’impression de faire partie d’une classe supérieure ayant le droit de regarder les autres de haut et de les mépriser.  Il est temps pour vous de mettre en pratique vos valeurs affichées de bienveillance, de tolérance et d’inclusion.

Car nous avons une véritable guerre à mener contre un véritable ennemi qui peut nous faire du mal. Une guerre d’infiltration fondée sur la traitrise, qui a rongé et corrompu notre société. Une guerre contre les grands mensonges qui nourrissent des conflits sans fin.

La Grande Révélation a commencé. Personne ne peut la stopper.

Une paix durable est notre objectif et notre récompense.

Alors, je vous en prie, rejoignez tous ceux qui se battent déjà pour la vérité et la justice.”

Note du traducteur :

1) Totalement inconnu en France, Martin Geddes, auteur de plusieurs livres, de dizaines d’essais et d’un travail colossal de réinformation sur les réseaux sociaux, est un des acteurs majeurs du Grand Réveil et l’un de ses plus grands intellectuels. C’est pour moi un honneur et une fierté d’avoir introduit son travail en France et de proposer des traductions de ses textes sur mon site. Tous les écrits de Martin Geddes, libres de droits et en accès libre, peuvent être consultés ici.

2) Pendant que les médias parlaient de la défaite de Trump, celui-ci procédait à une véritable purge au sein du Pentagone et remplaçait le ministre de la défense et tous les directeurs adjoints par des patriotes issus pour la plupart du renseignement et du contreterrorisme comme Ezra Cohen-Watnick  ou Kash Patel. Dans le même temps, il ôtait à la CIA le contrôle des opérations spéciales pour les confier à l’armée, neutralisant de fait la capacité d’action de la célèbre agence. Enfin, 11 sur 13 des membres de l’influente « Defense Policy Board » dont Henry Kissinger et Madeleine Albright  furent démis de leur fonction et remplacés par des civils et des généraux fidèles à la ligne de Trump. Ces changements étaient « prévus de longue date » et si cette stratégie porte ses fruits, nous aurons été les témoins d’une des plus incroyables guerres clandestines de l’Histoire et de l’un des plus grands succès du renseignement militaire. Une fois de plus, la victoire aura été remportée par une poignée de résistants patriotes, officiers du renseignement, juristes et militaires, qui, face à des ennemis influents, organisés et supérieurs en nombre, se sont donnés les moyens de remporter la victoire et ont tenu bon.

Pour aller plus loin:

Des bonnes questions

Des blessures des guerres de l’information

Dépasser Babylone

De la méta-arnaque

Utilisation du logiciel Scytl en France

Le calme avant la tempête

Message Lin Wood (Telegram)

Q: into the Storm (documentaire)

On Q

Open your mind to change

Q posts

Leave a Reply